3 bijoux achetés = -15% de réduction avec le code PANIER2020

Le réchauffement climatique : un véritable fléau pour nos abeilles

Le réchauffement climatique est un vrai fléau pour nos abeilles et autres pollinisateurs, il les oblige à changer leur comportement et leurs habitudes. Quand la température augmente, elle ne sont plus capable de travailler de manière optimale.

Lors que le température augmente, l'activité des pollinisateurs diminue drastiquement et, cela conduit inévitablement à une diminution du nombre de fleurs et de plantes. C'est alors un véritable cercle vicieux qui s'installe : il y a donc moins de fleurs à butiner.

 Il est important de savoir que le miel produit par les abeilles provient du nectar qu'elles récoltent dans les fleurs. Ce miel constitue la nourriture pour toute la colonie

En plus de tout cela, on observe généralement une réduction du temps de travail car elles s'adaptent aux températures extérieures. En effet, en cas de température anormalement basses ou haute, les abeilles cessent leur activité.

Le réchauffement climatique induisant un dérèglement du climat, donc une alternance anormale de cycles de température chaudes et froides lors de périodes où les abeilles sont censées travailler.

 Les abeilles ne sont malheureusement pas les seules concernée par le réchauffement climatique : plusieurs animaux se nourrissent des plantes dont la reproduction est normalement assurée par les abeilles. Ils se retrouvent donc ... sans nourriture ! Cela peut donc conduire inévitablement à la disparition d'autres espèces.

 

L’activité de nos ruches diminue ! 

Afin de fonctionner de manière optimale, une ruche nécessite plusieurs nutriments : le miel qui nourrit la colonie et la gelée royale qui nourrit la reine.

La reine joue un rôle clé dans la colonie, sans elle tout le fonctionnement est déréglé.

Les larves, qui constituent l'avenir de la colonie, sont également nourries par de la gelée royale pendant leurs premiers jours. L'activité de la ruche est donc indispensable à sa pérennité !

En cas de pénurie de gelée royale ou de miel, il y a un réel affaiblissement de la colonie. Les abeilles ne produisent alors de moins en moins voire cessent totalement leur activité. N'ayant plus assez d'énergie à cause du manque de nutriment, elles n'ont plus la "force" nécessaire à la continuité de leurs activité. 

Cette diminution d'activité provoque également un déséquilibre et une baisse inévitable des réserves jusqu'à l'épuisement total.

Vous l'aurez compris, le dérèglement climatique est une véritable catastrophe pour l'activité de nos abeilles. Elles n'ont plus les ressources nécessaires pour produire leur propre ressources.

 

 

 

L'habitat naturel de nos abeilles se détruit

L'activité humaine conduit à un dérèglement climatique pour plusieurs raisons, qui vous seront expliquée dans un prochain article. Ce dérèglement climatique provoque un dérèglement de notre écosystème dans lequel certaines espèces sont extrêmement fragiles. Dans cet écosystème, toutes les espèces dépendent les unes des autres et c'est le cas pour nos abeilles. 

D'autres problèmes d'actualité comme la déforestation par exemple, viennent s'ajouter à la destruction de leur habitat.

La destruction de l'habitat naturel des nombreuses espèces les obligent à migrer et les abeilles deviennent alors de nouvelles proies. Des prédateurs viennent alors détruire leur nid. La colonie alors affaiblie va peu à peu être anéantie.

Sans nid, les abeilles vont alors se mettre à errer à la recherche d'un nouvel habitat et cela est très souvent périlleux.

  

Le réchauffement climatique tue nos pollinisateurs

De nombreux articles scientifiques montrent la survie des abeilles et inversement corrélée à l'augmentation de la température. Cela signifie que plus la température augmente, plus le abeilles meurent.

Afin de prouver ces théories, de nombreuses expériences ont été menées en conditions réelles : des ruches exposées à de hautes températures montrent une mortalité élevée.

Les pollinisateurs sont donc très sensible à la chaleur, et le réchauffement climatique va conduire à leur disparition. Les abeilles jouent un rôle extrêmement important pour les humains, nous vous le détaillerons dans un prochain article.

 

Conclusion

Au vue de ces différents éléments, nous voyons clairement que le réchauffement représente un véritable fléau pour l'avenir des abeilles (dont la situation est déja extrêmement préoccupante) mais également pour les humains.

Nous devons aujourd'hui essayer de nous mobiliser, sensibiliser un maximum de personnes et trouver des solutions au réchauffement climatique en réduisant notre emprunte carbone, en développement d'avantages les énergies renouvelables etc... 

Et vous, quelles sont vos idées pour sauvez nos abeilles ? Ralentir le réchauffement climatique ? Dites le nous en commentaire !

Rejoignez notre cause ! Achetez un bijou et soyez fier de montrer à tous votre engagement envers un monde meilleur.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés